logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/07/2015

la jeunesse p 27

 

Abram consulte Dieu sur tous les sujets, y compris sur un qui lui tient à cœur, l’héritier !

Convenez avec moi qu’après tant et tant de diffusions de Dallas, Dynastie et autres feuilletons américains où l’on voit les frères se chicorner avant même la mort du père, il y a de quoi se tracasser !

Qui est le bon candidat,épineuse ,question puisqu'il n'a pas d'enfant !

 

Dieu, fidèle à sa promesse, répète à Abram qu’il aura un fils bien à lui, sorti de ses entrailles, que sa postérité sera aussi nombreuse que les étoiles, puis, sur écran géant, il projette à son ami, « les dix commandements » pour le prévenir de la suite de l’histoire, l’esclavage, la terre promise et tout le reste.

A l’entracte, au lieu d’un esquimau chocolat glacé, Dieu, au mépris le plus complet de tous ceux qui habitent là, donne un bout de terrain, en partie constructible à son copain. Ce lopin de terre s’étend de l’Euphrate au Nil, Abram est un peu inquiet, normal, sa tondeuse n’est ni tractée ni même motorisée… Bon prince, son bienfaiteur le rassure, tu n’auras pas à tondre, il pousse surtout des cailloux.

Voila pourquoi, mes chers amis, des tas de gens qui n’ont pas vu l’émission dimanche dernier, se patafiolent à coup de cailloux et de bien d’autres choses en se disant chacun dans leur langue : » c’est chez moi, c’est Dieu qui a donné ce coin là à mon papy ».

 

Pendant ce temps là, la petite mère Sarai,( qui est trop vieille pour pendre , sur le fil a linge, des nenettes tous les 28 jours) n’a toujours pas d’enfant ! Une idée lui vient…va donc voir la bonne, et fais lui un enfant.dit-elle à son mari.

Abram, dont il n’est pas dit qu’il se fit prier, s’exécute, un baby s’annonce, du coup la servante jubile et la maîtresse fait le nez .

(bisque bisque rage fait-elle à Sarai , quand Abram ne regarde pas.)

Du coup cela pète à la maison, les époux s’eng…et Abram a bien sur le dernier mot :

« fais comme tu voudras ma chérie ».

Et Sarai se met à tourmenter la servante Agar à un point tel que celle-ci se sauve dans le désert, comme une gourde, sans même en prendre une.( à suivre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

p 27

07/07/2015

la jeunessse p 26

 

Avant de poursuivre notre récit, faisons un bon dans le temps et dans ma salle à manger !

C’est dimanche et nous regardons ensemble, le matin de bonne heure, la 2.

Devant nos yeux émerveillés, des savants de tout poil, des érudits divers et variés, des sommités religieuses, débattent dans la courtoisie, la paix et le respect de l’autre.Les voila qui affirment q’Abram et son copain Ibrahim ne sont QU UNE SEULE ET MEME PERSONNE.

Que ces deux là ont » vraisemblablement existé peut-être »en un temps qu’ils situent entre il y a très longtemps et bien avant encore, (d’avant J C bien sur) .

OUF !

Que Dieu, le vrai héros de notre histoire, est le même pour tout le monde,

RE OUF !

Je vais pouvoir continuer mon exégèse et vous allez pouvoir appeler les citoyens dont je vous parle du nom qu’il vous plaira.

 

J’oubliais de préciser à ceux qui n’ont pas vu l’émission, qu’après ces témoignages d’amour du prochain, nos doctes sages, sur un point de détail que Dieu lui même n’a pas compris, s’arrachent maintenant la barbe .

La raison est simple et mathématique…

Vu qu’il n’y a qu’un seul Dieu,

Entendu qu’il est le même pour tous,

Vu qu’il n’y a qu’un seul « ami de Dieu » connu sous deux noms…

C EST MOI QUI A RAISON.

CQFD.

Nous conviendrons ensemble pendant l’interlude rendu nécessaire par l’état du plateau télé et des participants, que la théologie est une science admirable, accessible aux savants comme aux humbles, et je vous en donne une preuve.

Vous avez tous vu ou lu la Fanny de Marcel Pagnol ; rappelez vous de la mort de maître Panisse, il se confesse et pendant ce temps, ses copains se posent des questions existentielles :

Et si notre copain arrive devant un Dieu qui ne le comprend pas,le jaune qui a gros ventre ou celui qui a plusieurs bras comme une esquinade…

Claudine ,la tante de Fanny, leur assène la vérité vraie, la vérité théologique.

Bande de mécréants, leur dit-elle en substance, si vous alliez à la messe au lieu de boire l’apéritif, vous sauriez qu’il n’y a qu’un vrai Dieu, et que C EST LE NOTRE. (à suivre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

p 26