logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/07/2015

la jeunesse p 24

 

C’est dans le même temps que l’ A F P reçoit une dépêche du moyen orient. Abram a laissé sa belle maison, bâté ses chameaux et ses ânes,embarqué son neveu sa femme et ses troupeaux pour une destination inconnue.

Monsieur « I » n’est pas indifférent à ce départ, il se dit que lorsqu’un richissime personnage s’expatrie, il y a trois raisons possibles :

  • le poids de l’impôt…Abram ne part ni vers la suisse , ni vers Monaco, et, il n’a pas demandé la nationalité belge.

  • Il traîne une casserole…Les affaires d’Abram sont claires , ses moutons n’ont pas la tremblante et si ils traînaient chacun une casserole , cela s’entendrait jusqu’à Bagdad !

  • L’espoir de gagner encore plus de sous. .Monsieur « I » qui a vu la délocalisation de nombreuses entreprises, se dit que tout ce qu’il lit et entend est faux, qu’Abram le moutonnier a monté une histoire bidon pour cacher les raisons de son départ.

 

Monsieur « I » n’est qu’un modeste fabricant d’aiguilles à tricoter, il voit arriver la faillite de sa petite fabrique par manque de laine, il tape sur la table et, comme quand saint Georges marchait sur le dragon il dit : » Liliane, fais les valises on le suit. ». Puis il attrape son portable.

 

Ibrahim titille frénétiquement son clavier et, après plusieurs essais infructueux… » vous êtes bien sur la messagerie d’Abram, veuillez laisser un message… » il joint enfin son correspondant.

Abram, mystérieusement averti par Dieu, sait que de Mr I naîtra aussi un grand peuple, il accepte donc la venue du fabricant d’aiguilles à tricoter et le voyage continue, avec des haltes pendant lesquelles Abram prend les consignes du grand patron.

L’activité moutonnière bat son plein, Lot, le neveu est ambitieux, les ouvriers d’Abram et ceux de Lot se jalousent pour une histoire de RTT et ils se battent à coup de pancartes de revendications.

C’est au vu de la feuille d’impôt que, calculette en main, les deux patrons prennent la décision de se séparer. Chacun évitera l’impôt sur la grande fortune et Lot pourra embaucher sans charge patronale, des jeunes pour une bouchée de pain.

Lot s’en va donc vers Sodome et tonton part (avec monsieur I ) vers Mamré, un pays où les chênes sont magnifiques. Là, Abram consulte l’Eternel.

Monsieur I , colle à Abram qu’il imite en tout et pour tout à un point tel qu’on en arrive à confondre les deux hommes et à ne plus savoir qui est qui.

Du coup Le Très Haut qui jusque là parlait avec Abram, prend l’habitude de s’adresser aux deux inséparables en même temps…Cela sera lourd de conséquences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P 24

04/07/2015

la jeunesse p 23

 

Le temps passe et malgré des soins réguliers chez le kiné, notre Monsieur I n’apprend rien sur cette famille qui défraie la chronique, si ce n’est leur déménagement pour le nord de l’Irak, entre Tigre et Euphrate, pour la ville de Charan, entre Mossoul et Bagdad.

Et toc, édition spéciale, Térah décède, le Seigneur qui respecte souvent l’autorité établie n’attendait que la mort du patriarche pour dicter ses ordres à l’un des fils de celui-ci ;

« Quitte tout et va où je te conduirai et je ferai de toi une grande nation » ;

Cette fois tout le monde en parle, la presse écrite, la télé s’emparent de l’affaire. Abram est sur tous les plateaux télé, et il fait la une de tous les journaux.

«  La vérité sur Abram par son frère Nachor »

« Abram, prophète ou illuminé, »

Dieu est-il apparu à Abram, »

Les journalistes affluent en Irak ; Les plus virulents parlent de folie, les plus modérés de difficultés psychologiques dues à la mort du père d’Abram, d’autres évoquent à mots couverts la souffrance d’Abram, sa stérilité, je veux dire celle de sa femme bien sur.

Car la vedette des médias, la star du papier glacé, la belle Sarai n’a toujours pas d’enfant et toutes ses voisines qui la plaignent , par devant, ricanent dans son dos .

Toutes, non car madame » I » n’évoque jamais le sujet et pour cause, elle non plus n’a pas d’enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P 23