logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/06/2015

la jeunesse p 14

 

Et le temps passe...

au son des coups de marteau les enfants ont grandi, les trois fils sont mariés, la vie, sans le monument de bois du fond du jardin, serait supportable si notre héroïne n’était pas si fatiguée .Le ménage, l’élevage, les enfants, les petits enfants, tout repose sur madame N. Elle est « crevée » la pauvre femme ! C’est que les saints, les prophètes, les purs les glorieux, les bouddhas bref, tous les choisis par le ciel sont profondément casse-pieds pour ceux qui vivent avec eux. Nous autres les blogueuses , nous ne pouvons pas le savoir , nos maris, bien sûr ne sont pas des saints …

Et l’histoire se précipite avec … précipitations. Après avoir supporté un feignant, qui ne nourrit plus sa famille depuis des années, un alcoolique qui répète toute la journée : » chérie ,fais moi penser à prendre mes plants de vigne », voilà qu’il pleut, il pleut , il pleut, il pleut. Et cela dure, dans la maison, l’eau atteint la poignée de la porte…Et voici que déboule à tire d’aile, au trot ou au galop, un couple de chaque sorte d’animaux qui peuple la terre, et cela s’engouffre dans la « caisse à savon ».

Pépère qui vient de passer des mois à rentrer et ranger les courses, ressort, fonce au garage chercher les précieuses boutures de chenin, de ravat et de gamay, il embarque ses mômes et leurs familles, sa femme et le balai qui va avec et referme la porte.

Et vogue la galère ; Car c’est la galère pour Madame N. qui rame, rame, rame. Il lui faut traire pour le café du matin, nettoyer les cages et nourrir la ménagerie. Mais le pire, c’est d’avoir à supporter toute la journée cet imbécile qui triomphe et qui lui répète en boucle : »J’avais pas raison ?,je te l’avais pas dit ?, ah s’ils m’avaient écouté, ils seraient là ! »

Et le voyage vers nulle part dure assez longtemps pour que bon nombre d’embarqués fassent des petits ; Que faire sans la télé ? chacun des sept couples d’oiseaux de chaque espèce (Dieu a prévu grand pour les emplumés) a eu le temps de faire 6 tournées de petits. Rien que chez les colombes, les quatorze embarqués ont donné naissance à 84 «  philiberts » et je ne parle pas des autres volailles qui ont généré des nichées de 15 gosses qui, ici, dans le bateau sont sans prédateurs, au chaud et bien nourris .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P 14

Commentaires

Ma pauvre...! J'ai toujours dit que si dieu existe, la plus grosse connerie qu'il a faite, c'est d'avoir créé la femme. On n'aurait plus des pondeuses qui coulent la CAf, plus de femmes voilées, violées, battues qui ont la migraine au moment des fredaines du repos du guerrier. Pour faire plus court, nous les Z'Hommes on se serait reproduit entre-nous, et il n'y aurait pas de mariage par derrière...!
Bon je sors avant que, comme tu le précises dans ton billet: tu prennes "le balais qu va avec"...!
Bisous avec casque lourd.

Écrit par : grainsdesel | 25/06/2015

Se reproduire entre nous! Là il va fort Le Suricate!
Bon je veux bien, moi aussi, que les nanas soient pour l'homme source de grosses nuisances, mais il aurait suffi que Dieu améliore un peu le prototype et le tour était joué...s'il a besoin de tuyaux en ce domaine, Dieu, je suis prêt à lui en donner, dis le lui bien de ma part, toi qui le connais.
Gros bisous.

Écrit par : NOURATIN | 25/06/2015

Il n'a pas oublié d'embarquer bobonne et "son balais".
J'ai bien rit.
bises.

Écrit par : pimprenelle | 28/06/2015

Les commentaires sont fermés.